• Recherche,

Les essais reprennent aux souffleries du lheea !

Quelques nouvelles des essais en soufflerie au LHEEA.

le 9 juin 2020

Après plusieurs mois à l’arrêt, l’équipe DAUC du LHEEA, en charge notamment de la soufflerie atmosphérique et de la soufflerie aérodynamique est heureuse de relancer les campagnes d’essais mises en pause.

Il a fallu une semaine pour réinstaller les équipements et les instruments, les vérifier et les recalibrer avant de pouvoir démarrer les expériences.

A la soufflerie atmosphérique, les essais du projet FLOATEOLE sont remis en route. La configuration "couche limite atmosphérique offshore" est réinstallée en vue d'essais sur le sillage d'une éolienne flottante par mesures PIV (Particle image velocimetry) et de pression (thèse de Benyamin Schliffke en collaboration DAUC/EMO). L'objectif est de mesurer les caractéristiques du sillage d'une éolienne flottante. Pour rappel, le projet FLOATEOLE a pour objectif de combiner des expérimentations réalisées en soufflerie et en mer afin de caractériser l’effet de la houle sur le comportement aérodynamique des éoliennes flottantes et sur le développement de leurs sillages.

[legende-image]1488297222394[/legende-image]
La soufflerie atmosphérique

Du côté de la soufflerie aérodynamique, l'installation de la nouvelle balance aérodynamique pour les projets ePARADISE et MOMENTA reprend. L'objectif est d'améliorer l'installation actuelle pour des mesures d'efforts aérodynamiques à plus haut nombre de Reynolds. L’équipe a pour objectif d’avoir mis en place cette nouvelle installation pour le 11 Juin avec Ingrid Neunaber, Post-doc de l’équipe DAUC. Le projet ePARADISE propose d’amener à maturité deux types de capteurs aérodynamiques pour des éoliennes en production dans l’objectif de les utiliser pour augmenter la durée de vie et de réduire l’émission de bruit des éoliennes, tout en maintenant (voire en augmentant) la production d’énergie. Quant au projet projet ANR MOMENTA obtenu en 2019, il s’intéresse à l’amélioration de la modélisation/prévision des charges aéro-elastiques induites par le sillage d’une éolienne sur une autre, dans l’objectif de mieux prendre en compte ces charges dans les phases amont de conception des fermes.

[legende-image]1488297236007[/legende-image]
La soufflerie aérodynamique

Dans le cadre d’une collaboration entre les deux laboratoires, le LS2N va reprendre le banc d'essai des actionneurs qui doivent être implémentées dans les profils de pale en soufflerie. L'objectif est d'insérer des lois de commande élaborées dans le contrôle réactif local de l'aérodynamique, en lien avec le projet ASAPe.

Et enfin, pas de confinement pour le LiDAR qui n'a jamais arrêté de fonctionner sur le balcon de Penn Avel, au Croisic !
Publié le 9 juin 2020 Mis à jour le 9 juin 2020