HDR de Guillaume Oger - Vidéo en ligne

Le 05 juillet 2019, Guillaume Oger (équipe H2i) a soutenu son Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) sur les méthodes Smoothed Particle Hydrodynamics (SPH) et Volumes Finis pour la simulation d’écoulements complexes.

le 26 février 2020

Les travaux de recherche de Guillaume Oger sont centrés autour des méthodes Smoothed Particle Hydrodynamics (SPH) et Volumes Finis pour la simulation d’écoulements complexes en présence de surface libre ou d’interface séparant plusieurs phases, et généralement en interaction couplée avec des solides (rigides ou déformables) présentant des géométries complexes.

Les thématiques de recherche abordées sont dirigées vers l’amélioration des propriétés de convergence et de stabilité de ces méthodes, en vue notamment de diminuer leur diffusion numérique et d’améliorer la précision des simulations. En particulier, la régularité des champs de pression et de vitesse représente un point central des améliorations apportées. Un autre élément important concerne l’imposition des conditions aux limites, sujet apparaissant comme récurrent sur ces quinze années écoulées et sur lequel la communauté scientifique internationale adresse encore aujourd’hui des efforts importants.

D’autres points cruciaux concernent notamment l’accélération du calcul à précision équivalente, par des méthodes de raffinement local mais aussi par la parallélisation multi-CPU et GPU. Mes efforts de recherche sont aussi orientés vers la diversification des applications, aux modèles multiphases et au couplage fluide-structure en particulier.

A travers ces 15 années de recherche, et par le biais d’encadrement d’une dizaine de thèses de doctorat et de plusieurs post-doctorats, ces différents travaux ont finalement conduit à une certaine maturité des modèles et ont participé à l’émergence de deux codes, SPH-Flow et WCCH, développés aujourd’hui conjointement par le LHEEA et son partenaire industriel NEXTFLOW Software.


Publié le 26 février 2020 Mis à jour le 26 février 2020