• E.M.R.,
  • FLOATGEN,
  • Recherche,
  • SemRev,

Centrale Nantes achève l’installation du système d’ancrage de l’éolienne flottante Floatgen

Le positionnement du système d’ancrage de Floatgen au large du Croisic marque une étape importante dans l’avancée de ce projet et ouvre la voie à l’installation de la première éolienne en mer en France

le 27 juillet 2017

Le navire spécialisé pour les ancrages Far Sapphire a mené les opérations en mer
Le navire spécialisé pour les ancrages Far Sapphire a mené les opérations en mer
Les éléments du système d’ancrage ont été assemblés puis installés sur le site d’essais SEM-REV qui accueillera Floatgen, à 22 kilomètres au large du Croisic.
Ce système très innovant, mis au point par la start-up Ideol en collaboration avec les chercheurs de Centrale Nantes, se compose en particulier de 6 lignes d’ancrage en fibre synthétique (nylon) - une première pour un ancrage permanent de cette dimension.
Cette étape d’installation de l’ancrage intervient en parallèle de la construction de la fondation flottante en béton par Bouygues Travaux Publics sur le port de Saint-Nazaire. Une fois équipée de l’éolienne, celle-ci sera remorquée avant la fin de l’année 2017 vers le site SEM-REV, premier site d’essais en mer multi-technologies dédié aux énergies marines renouvelables.

«Installer un système d’ancrage novateur devant satisfaire les conditions réelles d’exploitation de l’éolien flottant était un des challenges du projet Floatgen. C’est également la démonstration de l’utilité d’un site d’essais pour tester des briques technologiques innovantes, leur mise en oeuvre et leur suivi en exploitation. Le succès de l’opération a été assuré par les compétences et l’investissement fort des différentes équipes du projet. », commente Christian Berhault, Directeur de SEM-REV à Centrale Nantes.
Publié le 27 juillet 2017 Mis à jour le 3 octobre 2017