Lancement du projet FLOATECH - Vers des innovations techniques dédiées aux éoliennes flottantes

Le projet FLOATECH a pour ambition de contribuer au développement de la maturité technique et de la compétitivité des coûts de l'énergie éolienne offshore flottante, afin d'accélérer cette transition.

le 21 juin 2021

L'énergie éolienne est l'une des principales sources d'énergies renouvelables contribuant au bouquet énergétique de l'UE, et son exploitation est essentielle pour atteindre de nombreux objectifs de la politique environnementale et énergétique. L'Europe, qui est l'un des leaders technologiques mondiaux, a vu son secteur de l'énergie éolienne évoluer pour devenir une industrie importante qui fournit des centaines de milliers d'emplois. En raison du nombre limité de sites d'installation disponibles à terre, l'énergie éolienne en mer devient cruciale pour assurer la croissance du secteur. Dans ce scénario, l'exploitation des vastes ressources éoliennes en eaux profondes à l'aide de parcs éoliens flottants et le développement de la technologie requise renforceront l'économie de l'UE et contribueront à la réalisation de ses objectifs en matière d'énergie verte.

C'est donc avec pour objectif d'accroître la maturité technique et la compétitivité des coûts de l'énergie éolienne offshore flottante, que FLOATECH vise à accélérer cette transition.

Lancé en janvier 2021 pour une durée de 3 ans et coordonné par TU Berlin, FLOATECH est un projet européen H2020 réunissant cinq institutions de recherche publique, dont Centrale Nantes avec son laboratoire de recherche le LHEEA, ayant des compétences pertinentes dans le domaine de l'éolien flottant offshore et trois partenaires industriels impliqués dans les développements les plus récents des systèmes éoliens flottants.

Pour atteindre ses objectifs, le projet s'articule autour de deux actions principales :
  • Le développement, la mise en œuvre et la validation d'un outil d'ingénierie de conception facile d'utilisation et efficace (appelé QBlade-Ocean) réalisant des simulations d'éoliennes offshore flottantes avec une fidélité aérodynamique et hydrodynamique inédite. Les théories de modélisation plus avancées conduiront à une réduction des incertitudes dans le processus de conception et à une augmentation de l'efficacité des turbines.
  • Le développement de deux techniques de contrôle innovantes (c.-à-d. le contrôle actif par anticipation basé sur les vagues et le mélange actif de sillage) pour les éoliennes flottantes et les flotteurs, combinant la prédiction des vagues et l'anticipation des mouvements induits de la plate-forme. Ces techniques devraient permettre de réduire les effets de sillage dans les parcs éoliens flottants, ce qui entraînera une augmentation nette de la production annuelle d'énergie du parc.
En plus de l'impact technologique et économique, le projet devrait avoir plusieurs impacts sur le plan sociétal, environnemental et politique, tels que : la réduction des matériaux et des espaces grâce à une conception respectueuse de l'environnement ; la promotion de l'installation d'éoliennes flottantes dans des profondeurs d'eau transitoires (30-50 mètres), pas de problèmes de bruit et de visibilité ; moins d'impact sur la biodiversité et l'habitat de la faune car il n'est pas nécessaire d'installer des pieux dans le fond marin.

Christian Nayeri, coordinateur du projet FLOATECH, a déclaré : "J'espère que FLOATECH contribuera à l'avancement de la technologie de l'énergie éolienne offshore flottante en créant une base de connaissances scientifiques plus approfondie. Un réseau européen sera établi avec de nouvelles collaborations. Dans le cadre du projet, de nombreux ingénieurs possédant une expertise de pointe en matière d'éolien flottant seront formés. En impliquant les parties prenantes concernées, les résultats du projet seront directement mis sur le marché. Dans l'ensemble, FLOATECH est une grande chance de renforcer le leadership de la technologie européenne en matière d'énergie éolienne".
Au cours de ces premiers mois, différentes activités ont été initiées, et une stratégie de communication et de diffusion a également été mise en place :
  • Nous avons finalisé différents types de supports de communication (une plaquette, une fiche d'information, une affiche, un kakémono et une newsletter) pour faire connaître le projet,
  • Nous avons lancé le site web du projet et les réseaux sociaux, où les gens manifestent un grand intérêt pour nos activités. Pour voir nos actualités, suivez-nous sur Twitter et rejoignez-nous sur LinkedIn !
  • Nous prévoyons d'avoir un stand d'exposition à l'événement WindEurope Electric City, la conférence internationale de pointe pour le secteur de l'éolien en mer. Venez nous rencontrer à Copenhague du 23 au 25 novembre !
Publié le 22 juin 2021 Mis à jour le 25 juin 2021