MaRINET2

L'UE a investi 10,5 millions d'euros dans la deuxième phase de l'initiative européenne de plusieurs millions d'euros, MaRINET2, qui vise à aider l'industrie à accélérer le développement des technologies et des infrastructures d'énergie renouvelable offshore en ouvrant l'accès à 57 installations d'essai réparties dans 13 pays européens, dont le bassin de houle et de génie océanique et le site d'essais en mer SEMREV, tous deux gérés par la LHEEA de Centrale Nantes.

La réseau MaRINET2 est composé de 39 plateformes qui collaborent pour faire progresser les technologies en énergies marines renouvelables en Europe. Il vise à accélérer le développement des technologies et infrastructures d'énergie houlomotrice, marémotrice et éolienne en ouvrant l'accès à 57 installations d'essai dans 13 pays européens.


Le projet en est maintenant à son troisième appel et est soutenu par le programme Horizon 2020 de l'UE.
Le premier appel MaRINET2 a permis de financer 1,3 million de projets de R & D. Cela permettra 95 semaines de tests gratuits sur le réseau d'installations de MaRINET2.
Le projet est coordonné par le MaREI, le Centre pour l'énergie marine et renouvelable, de l'University de Cork.

Au total, plus de 700 semaines d'accès aux plateformes ont été mises à disposition dans le premier projet MaRINET avec 178 projets et 800 entreprises sur 4,5 ans qui s'est achevée en 2016. Le projet MaRINET a fourni un accès aux bassins de Centrale Nantes à un certain nombre d'utilisateurs. FPP (onde-vent hybride), CorPower (énergie des vagues), TFI (mouillages), Nemos (énergie des vagues), InnWind (vent flottant), WRAM (énergie des vagues), Wavesax (énergie des vagues).

Portail d'inscription MaRINET2

Publié le 22 mars 2017 Mis à jour le 26 août 2019