• Recherche,

Collaboration de recherche entre le LHEEA (Centrale Nantes/CNRS), CRITTM2A et Gamma Technologies.

Le Centre d’Essais Electriques du CRITT M2A a débuté le 1er Octobre 2019, pour une durée de 4 ans, le programme de recherche PEGAS²E (Performances Energétiques, Gestion et Autonomie des Systèmes de Stockage Electrique).

le 6 mai 2020

En levant les verrous scientifiques liés à l’optimisation énergétique des batteries utilisées pour la propulsion automobile, ce programme a pour objectif de développer le marché des véhicules électrifiés. Une thèse de doctorat a commencé à la même date et se déroule en partenariat avec l’Ecole Centrale de Nantes (par l’intermédiaire de Centrale Innovation) et Gamma Technologies. David Chalet, Professeur des Universités, au sein du Laboratoire d’Hydrodynamique, Energétique et Environnement Atmosphérique (LHEEA), unité mixte de recherche de Centrale Nantes et du CNRS encadre cette thèse. Il met ainsi au service de ce programme de recherche son expertise dans le domaine de la modélisation des systèmes énergétiques.
[legende-image]1488297235288[/legende-image]

La thèse de Doctorat a pour objectif de développer un modèle électrothermique d’une batterie de traction de véhicule électrique à partir des résultats d’essais obtenus sur une technologie batterie Li-ion. Le modèle électrothermique développé devra être de faible complexité, en vue d’une intégration dans un BMS (Battery Management System), tout en conservant un lien fort avec les phénomènes physico-chimiques régissant le comportement de la cellule électrochimique. Pour ce faire, le travail de recherche s’appuiera sur une méthodologie de travail innovante et bénéficiera des bancs de tests batterie de dernière génération (voies cellule 2kW/4kW et module 50kW, bancs pack 250/750kW, EIS (Electrochemical Impedance Spectroscopy)) ainsi que d’outils de simulation performants.

[legende-image]1488297235289[/legende-image]

Le modèle qui sera développé concerne la gestion du refroidissement du pack batterie pendant toutes les situations de vie dans le véhicule électrique. Il s’agira donc de comprendre et d’optimiser les phénomènes physiques liés à la gestion thermique du système de stockage d’énergie « Batterie de traction ». D’un point de vue plus général, il faudra lever les verrous scientifiques et technologiques pour améliorer la durée de vie du système de traction et l’autonomie du véhicule. L’originalité du travail de thèse consistera à coupler cette modélisation de la batterie avec une optimisation énergétique du système véhicule complet.
[legende-image]1488297235305[/legende-image]
Publié le 6 mai 2020 Mis à jour le 7 mai 2020