METHRIC-Modélisation des Écoulements Turbulents à Haut Reynolds Incompressibles et Couplages

L’objectif de l’équipe METHRIC est la modélisation numérique des écoulements turbulents de fluides visqueux incompressibles autour de géométries complexes en conditions réelles. Cela concerne aussi bien l’hydrodynamique que l’aérodynamique instationnaire basse vitesse dans la limite des hypothèses de fluides incompressibles. Les recherches de l’équipe permet la compréhension des interactions bateau/propulseur en conditions réelles dans le but d’optimiser les performances énergétiques des navires.

LHEEA-Bandeau METHRIC

Dans le contexte de l’hydrodynamique, l’équipe s’intéresse à tout type de système propulsif c’est-à-dire les relations moteur/hélice (propulseur), voile/vent (propulsion vélique) et force humaine/muscle (propulsion humaine). Son but est de permettre l’utilisation de la modélisation numérique pour réaliser des simulations prenant en compte les différentes interactions.

Les recherches de l’équipe sont organisées en 3 axes :

  • Modélisation physique : turbulence, cavitation, captures d’interfaces
  • Modélisation numérique : contrôle de la précision et ordre de précision élevée, adaptation automatique de maillage, corps en mouvements relatifs
  • Couplages : Couplage écoulement/mouvement, Interaction fluide/structure
> En savoir plus sur les "Axes de recherche" de l'équipe METHRIC
Son outil de recherche est la simulation numérique, notamment grâce aux calculs menés sur les machines nationales (IDRIS et CINES) et locales (Institut de Calcul Intensif de l’ECN).

Au quotidien, l’équipe étudie et vérifie les modèles physiques, développe des modèles numériques adaptés et valide ces résultats sur la base de données expérimentales. Les recherches de l’équipe METHRIC aboutissent à des résultats répondant à des enjeux sociétaux, tels que la demande de réduction des émissions vis-à-vis du changement climatique (spécifiquement dans le transport maritime et fluvial) ou la conception et l’optimisation dans le domaine marin. Des applications découlent aussi de ses recherches dans les sports nautiques (aviron et voile principalement) au regard des exigences de précision et de pertinence des résultats sportifs.
Une action de valorisation particulière est également menée depuis 2006 entre Centrale Nantes, le CNRS et NUMECA International autour du logiciel FINE/Marine intégrant le code de calcul ISIS-CFD. Des applications ont découlé de l’utilisation de ce logiciel, notamment dans le cadre de la dernière 34ème Coupe de l’America et pour la 35ième (défis Oracle Team USA, Emirates Team New Zealand et Groupama Team France) , les bateaux Seven King (Ship of the year 2013) ou encore le Galactica Star (World Super Yacht Award 2014). Cette action figure dans le « Top Ten » des valorisations du CNRS depuis 2012.
> En savoir plus sur le logiciel ISIS-CFD
Publié le 23 mars 2017 Mis à jour le 8 novembre 2017