• Prix - Award,
  • Doctorants - Post-doc,

Marie Robert, doctorante à Centrale Nantes, remporte de le prix de thèse de l'Académie de Marine

Marie Robert a remporté de prix de thèse de l'Académie de Marine. Elle a mené sa thèse de 2014 à 2017 à Centrale Nantes, au sein du Laboratoire d'Hydrodynamique, Énergétique et Environnement atmosphérique. Celle-ci avait pour intitulé "Modélisation numérique du comportement hydro-élastique des navires sur houle non linéaire".

le 30 octobre 2018

Crédit : Shom.fr
Crédit : Shom.fr
Ce travail de recherche, mené par Marie, visait à modéliser sur ordinateur l'écoulement autour d'un navire sur houle couplé à la modélisation des déformations et des efforts de la structure.

Des recherches visant à mieux prévoir la fatigue mécanique sur les grands navires

En effet, avec l'accroissement de la taille des navires marchands de type porte-conteneurs, les interactions entre la réponse de tenue à la mer classique et la réponse structurelle sont de plus en plus présentes dans le cycle de vie des navires. La modélisation des interactions houle-structure devient un enjeu clé dans les étapes de design par les architectes et de validation par les sociétés de classification.

Dans ce contexte, la thèse de Marie Robert a porté sur le développement d'un nouvel outil de modélisation numérique de ces interactions, s'appuyant sur une représentation détaillée de la dynamique du domaine fluide, avec l'outil ICARE développé historiquement au LHEEA, et une représentation volontairement simplifiée de la structure.

Les résultats présentés sur des cas de barge permettent de valider les premières étapes de la mise en place du couplage. Une attention particulière est portée sur les seuils d'apparition des non linéarités de l'écoulement et leur impact sur la réponse structurelle. Une première implémentation est proposée pour la résolution du modèle libre des modes élastiques. Des études paramétriques de résistance ajoutée sur houle régulière et bichromatique viennent compléter les travaux dans la perspective de futurs calculs sur houle irrégulière.
 
Ce travail de longue haleine, sous la direction de Pierre Ferrant (Professeur des Universités) et Antoine Ducoin (Maître de conférence), en partenariat avec l'entreprise HydrOcéan, aujourd'hui filiale de Bureau Veritas, dans le cadre d'une CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la REcherche), a été soutenu par Marie 3 ans plus tard, en 2017, avec succès.

Prix de la thèse de l'Académie Marine

Le prix de la thèse de l'Académie Marine est attribué chaque année à l'auteur d'une thèse universitaire et ce, quelle que soit la discipline représentée (droit, sciences humaines, économie, ingénierie...), du moment qu'il s'agisse d'un sujet maritime. Marie Robert a reçu ce prix, le 15 octobre 2018. Elle fait suite à Boris Horel aui avait également reçu ce prix en 2017.

Suite à se thèse, Marie a rejoint le SHOM

Marie travaille maintenant à Brest au Shom (Service Hydrographique et Océanographique de la Marine) dans le cadre du projet européen MyCoast, dont l'objectif est d'améliorer la capacité des systèmes de gestion des risques côtier en Atlantique Nord-Est, notamment sur les thématiques de submersion marine, de sécurité maritime et de pollution côtière.

Elle intervient sur le volet simulation numérique de la circulation océanique dans le golfe de Gascogne, le but étant d'augmenter la résolution spatiale des prévisions et la représentativité des phénomènes clés dans la dynamique du bassin.

Nous adressons toutes nos félicitations à Marie Robert pour ce prix et une belle carrière dans la recherche !
Publié le 23 octobre 2018 Mis à jour le 5 novembre 2018