• Doctorants - Post-doc,

Avis de soutenance de thèse de Laëtitia PERNOD - ED SPI

“Simulations couplées fluide-structure et étude expérimentale d’un hydrofoil composite sous écoulement hydrodynamique”

Le 5 mars 2019 de 14:30 à 16:00

Le 5 mars 2019 de 14:30 à 16:00

Le 5 mars 2019 de 14:30 à 16:00

Le 5 mars 2019 de 14:30 à 16:00

La soutenance de thèse qui se déroulera le mardi 5 mars 2019 à 14h30 à l’Ecole Centrale de Nantes, Amphithéâtre S, sur le sujet “Simulations couplées fluide-structure et étude expérimentale d’un hydrofoil composite sous écoulement hydrodynamique”.

Cette thèse fait l'objet d’un contrat CIFRE Défense entre Naval Group (anciennement DCNS), le LHEEA et la DGA sous la direction de Hervé Le Sourne (enseignant-chercheur, GeM / ICAM Ouest - site de Nantes) et l’encadrement de Antoine Ducoin (maître de conférences, LHEEA / Ecole Centrale de Nantes). Vous pouvez trouver ci-dessous un résumé de la thèse ainsi que la composition du jury.

Résumé :

Les travaux de cette thèse s’inscrivent dans la problématique de développement d’hélices marines plus efficaces, plus discrètes, et plus respectueuses de l’environnement. Une des solutions passe par le développement de structures composites plus légères et plus flexibles, capables de se déformer passivement pour s’auto-adapter à l’écoulement incident grâce à leurs propriétés spécifiques de couplage flexion-torsion. En lien direct avec cette problématique, nous avons réalisé les travaux de thèse en deux temps. Nous avons dans un premier temps mis en place, montré la faisabilité et validé une méthode de couplage numérique fluide- structure implicite fort entre les codes commerciaux de CFD Starccm+ et de CSD Abaqus pour un cas d'application issu de résultats expérimentaux disponibles dans la littérature sur deux hydrofoils flexibles déformables. Puis dans un second temps nous avons développé, réalisé et testé, dans le tunnel hydrodynamique de l’Ecole Navale, un profil portant composite spécifiquement conçu pour s’approcher du comportement d’une hélice. L’étude expérimentale et numérique de cette configuration nous a permis i) d’éprouver l'utilisation en milieu académique et industriel de nouvelles méthodes expérimentales d'instrumentation d'une pièce composite par insertion directe de fibres optiques dans les plis de composite, et d'une méthode mixte numérique - expérimentale de calibration fine d'un modèle numérique structure ; ii) d’apporter un éclairage sur la physique de l'interaction fluide- structure se produisant sur une surface portante composite ; et iii) de préciser les limitations actuelles concernant la diffusion en milieu industriel de cette méthode de couplage numérique fluide-structure.

Composition du jury :

Rapporteurs :

    M’hamed Souli, Professeur, Université de Lille
    Sylvain Guillou, Professeur, LUSAC (Université de Caen Normandie, Cherbourg)

Examinateurs :

    Jacques-André Astolfi, Professeur, IRENav (Ecole Navale, Brest)
    Jean-François Deü, Professeur, LMSS (Cnam, Paris)
    Caroline Braud, Chargée de Recherche CNRS, LHEEA (Ecole Centrale de Nantes)

Direction et encadrement :

    Hervé Le Sourne, Enseignant-chercheur, GeM (ICAM Ouest-site de Nantes)
    Antoine Ducoin, Maître de conférences, LHEEA (Ecole Centrale de Nantes)

Invité :

    Cédric Leblond, Ingénieur de Recherche (Docteur), Naval Group

Tutrice DGA : Marie Morgan, Ingénieure hydrodynamique et acoustique, DGA/ Techniques Hydrodynamiques (Val-de-Reuil)

Publié le 28 février 2019 Mis à jour le 28 février 2019